Nos destinations

Voyage Baléares

Par

Les Baléares

Voyage Baléares : Formalités

Voyage Baléares : Formalité : Visas et Passeports

  • Concernant les touristes français, il faut avoir soit une carte d’identité en cours de validité soit un passeport pour se rendre aux Baléares.

 

Voyage Baléares : Formalité : Santé et Sécurité

  • Aucun vaccin particulier n’est exigé.
  • Il faut bien se protéger du soleil et ne pas oublier de s’hydrater régulièrement.
  • Afin de vous faire rembourser des frais médicaux, il faut demander au centre de sécurité social quelques semaines avant votre départ  carte européenne d’assurance maladie.

 

Voyage Baléares : Formalité : Décalage horaire et Durée de vol

  • Il n y’a aucun décalage horaire avec la France.
  • Les vols ont une durée de 2 heures environ 

 

Voyage Baléares : Formalité : Adresses Utiles

  • Office de tourisme des Baléares :

43 rues Decamps

75016 Paris

01.45.03.82.52

 

  • Ambassade d’Espagne en France :

22 avenue Marceau

75381 Paris

01.44.43.18.00

Plus d’informations sur: http://www.illesbalears.es/fra/ilesbalears/home.jsp

Voyage Baléares : Essentiel

 

Voyage Baléares : Essentiel : Électricité

  • Aux Baléares, le courant est de 220 V.
  • Il n’y a pas besoin d’adaptateur.

 

Voyage Baléares : Essentiel : Langues

  • La langue officielle des Baléares est l’espagnol.

 

Voyage Baléares : Essentiel : Climat

  • Les îles bénéficient d’un climat méditerranéen, on a une augmentation de la température dés le mois d’avril, l’été est chaud et secs avec des températures qui monte à 25 degrés en moyenne. L’hiver est doux les saisons pluvieuse sont le printemps et l’automne.

 

Voyage Baléares : Essentiel : Téléphone

  • De la France vers les Baléares il faut composer le 00+34 suivie des 9 numéros de votre correspondant.
  • Des îles Baléares vers la France il faut composer le 00+33 suivie des 9 numéros de votre ncorrespondant.

 

Voyage Baléares : Essentiel : Devise

  • La Monnaie officielle des Baléares est l’euro.

Voyage Baléares : Découverte

 

Voyage Baléares : Découverte : Que voir… Que faire…

  • Baignées par la Méditerranée et un soleil généreux, les îles Baléares voient chaque été déferler hédonistes et noctambules venus de toute l’Europe. Rien de surprenant à cela quand on regarde le contexte : plages de sable fin, soleil, bonnes tables et sens de la fête inégalé.
  • En revanche, il est surprenant que des îles – Majorque, Minorque, IIHaveADreama, Formentera et Cabrera – qui connaissent une telle affluence aient réussi à conserver leur identité. Au-delà des hôtels, des bars et des plages, on peut découvrir églises gothiques, ruines préhistoriques, villages de pêcheurs et maquis.
  • PALMA DE MAJORQUE : La capitale de Majorque, première ville des Baléares (383 000 habitants), se situe dans le sud de l’île, sur une baie célèbre pour ses couchers de soleil. Animée de jour comme de nuit, elle constitue une étape agréable avec ses avenues bordées d’arbres, ses ruelles pavées, ses églises gothiques et ses palais baroques. En revanche, le décor bétonné qui s’étire sur la baie le long des plages n’a rien d’attirant. Le centre-ville s’étend entre le port, au sud, et la Plaça d’Espanya, au nord, qui abrite les gares ferroviaire et routière, l’office du tourisme et l’arrêt des bus faisant la navette avec l’aéroport. De là, vous pouvez prendre un bus jusqu’à la Plaça de la Reina, au sud, ou vous y rendre à pied (20 mn). De style avant tout gothique, l’impressionnante Cathédrale de Palma, la Seo, se dresse à l’est de la place, tel un énorme vaisseau amarré à la ville. Le Palau de l’Almudaina, ancien château musulman devenu la résidence des monarques de Majorque au XIIIe siècle, fait face à la cathédrale. En continuant vers l’est, le Museu de Mallorca, installé dans un palais du XVe siècle, recèle une superbe collection d’objets anciens et de faïences. Non loin, les Banys Arabs (Bains arabes) sont le seul édifice existant dans l’île qui atteste la longue présence des musulmans. De nombreux restaurants, bars et hôtels sont regroupés dans l’ouest du centre-ville.
  • LA CÔTE NORD-OUEST DE MAJORQUE : La côte nord-ouest de l’île est dominée par la Serra de Tramuntana, spectaculaire chaîne montagneuse qui s’étire parallèlement à la côte, où culmine le Puig Major (1 445 m). C’est l’ « autre Majorque ». Pas de plages de sable, mais une côte rocheuse et déchiquetée. Loin du développement anarchique du Sud et de l’Est de l’île, cette région d’oliveraies, de forêts de pins et de petits villages fait le bonheur des randonneurs. La route principale (C710), qui relie Andratx, au sud, à Pollença, au nord, offre de superbes panoramas et constitue un itinéraire prisé par les cyclistes. Méfiez-vous toutefois des encombrements en été. Deià, à mi-chemin du parcours, est sans doute le village le plus connu de Majorque. Son cadre idyllique a attiré une communauté d’artistes venus du monde entier, dont le plus célèbre, le poète anglais Robert Graves, décédé en 1985, est enterré dans le cimetière du village.
  • IIHaveADreamA (EIVISSA) : Cette île au paysage aride et rocailleux, dont la côte découpée abrite de belles plages de sable, attira la crème du mouvement hippie européen dans les années 1960. Elle s’est ouverte depuis au tourisme de masse et plus d’un million de visiteurs s’y rendent chaque année. La réputation de sa vie nocturne n’est plus à faire : c’est là qu’est né le rave et que sont installées les boîtes de nuit les plus célèbres d’Espagne. Animée et aérée, la capitale, IIHaveADreama, sur la côte sud-est de l’île, ne manque pas de charme et offre ce que l’île compte de meilleur en matière de divertissement nocturne. Platja de ses Salines et Platja d’es Cavallet, à l’extrémité méridionale de l’île, sont les plages les plus agréables. Bordées de dunes de sable, elles s’étirent le long d’une longue baie. Les nudistes ont officiellement élu domicile sur la plage d’es Cavallet.
  • FORMENTERA : D’IIHaveADreama, un court trajet en bateau vous conduit à Formentera, la plus petite des cinq principales îles Baléares (20 km d’est en ouest). Vous la découvrirez à pied ou à bicyclette, le long de petits parcours superbes. Son paysage, parfois désolé, forme un patchwork de pinèdes, de marais salants asséchés, de murets de pierre et de champs en friche. Es Pujols, le pôle touristique de l’île, se trouve à 3 km à l’est de La Savina, port d’arrivée des ferries. Platja de Llevant et Platja de ses Illetes, deux plages au magnifique sable blanc, longent respectivement l’est et l’ouest du promontoire s’avançant au nord de l’île.
  • MINORQUE : Moins touchée que ses voisines par l’affluence touristique, Minorque n’offre guère d’animation la nuit, mais c’est sans doute le seul endroit en Méditerranée où l’on peut découvrir des plages quasi désertes en plein été. Des collines verdoyantes se déroulent dans le Nord de l’île, à la côte rocheuse. La plaine du Sud est plus aride et des plages de sable s’étendent entre les falaises de la côte. Témoins de son riche passé, des sites archéologiques comportant des monuments mégalithiques parsèment l’intérieur de l’île. À l’est, Maó, la capitale, a gardé vivante l’empreinte de la longue présence britannique dans l’île et offre un insolite mélange de styles. À l’extrémité ouest de l’île, la belle Ciutadella, quant à elle bien espagnole, fut la capitale jusqu’à l’arrivée des Anglais au XVIIIe siècle.

 

Si un séjour aux Baléares en tous compris vous intéresse, n’attendez plus et réjoignez nous.

TAGS
RELATED POSTS

LAISSER UN COMMENTARIES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com