Blog Voyage Conseils & astuces Japon

Visitez Miyajima, l’île sacrée au torii flottant

Par

Non loin de la tristement célèbre ville d’Hiroshima, à quelques minutes en bateau de Miyajimaguchi, se trouve l’île de Miyajima, également appelée Itsukushima ou, comme les Japonais l’évoquent parfois, “L’île où cohabitent les hommes et les Dieux”. Mystérieuse et fascinante, elle attire aussi bien les touristes que les peintres et les photographes. Un petit aperçu de l’île qui vous donnera sûrement envie de la découvrir lors de votre voyage au Japon.

Miyajima Japon

Une île historique

L’attraction principale de l’île, un sanctuaire partiellement immergé, a été établie en 593 pour rendre hommage à la déesse gardienne des mers. Le bâtiment proprement dit a été érigé au 12ème siècle. Sa porte principale, que l’on appelle Ootorii (ou Torii) repose sur des pilotis de 17 mètres de haut qui s’enfoncent dans l’eau. Elle se situe à 200 mètres du sanctuaire Utsukushima en lui-même. Celui-ci est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une île mystique

Outre le fameux sanctuaire, l’île abrite plusieurs autres endroits de culte, comme le temple de Daisho-in, un haut lieu du bouddhisme. Celui-ci vaut d’être visité non seulement pour ses qualités propres, mais également pour la vue imprenable qu’il offre sur Miyajima.

Consacrée principalement au shintoïsme, l’île est régie par des règles mystiques singulières : il est interdit d’y naître, d’y mourir ou d’abattre l’un des arbres qui y ont poussé

Une île ludique

L’île propose plusieurs lieux de divertissement comme l’aquarium géant de Suizokukan, qui contient plusieurs centaines d’espèces maritimes.

Plus insolite, la rue Omotesando abrite la plus grande spatule à riz en bois du monde : elle mesure plus de cinq mètres, ce qui en fait un couvert unique mais totalement impropre à la consommation du riz !

De nombreux festivals ont lieu sur l’île au cours de l’année, notamment le Bugaku (une forme de danse qui est fréquemment mise en scène), la hina matsuri (fête des poupées) ou encore le festival des huîtres en février. Il faut savoir que sur Miyajima, les huîtres se dégustent chaudes.

Une île esthétique

Outre le sanctuaire et l’aura qui l’entourent, l’île de Miyajima offre d’autres splendeurs : sa végétation est composée en grande partie d’érables dont les feuilles rougeoient durant l’automne, et de cerisiers qui fleurissent à la fin du printemps. Le parc Momijidani est particulièrement apprécié pour ses couleurs superbes. Du côté de la faune, des daims et des cerfs arpentent l’île en toute liberté toute l’année.

La pagode Goju-no-to, haute de 27 mètres, a été construite en 1407, elle est donc contemporaine de la dynastie chinoise Tang, dont elle reprend une partie du style d’architecture. Malheureusement, l’intérieur de la pagode ne se visite pas.

Les plus courageux entreprendront l’ascension du mont Misen à pied, tandis que leurs camarades plus fatigués emprunteront le téléphérique qui rejoint le sommet. Le mont Misen culmine à 530 mètres, et offre une très belle vue sur la mer intérieure.

Pour bien apprécier l’île et ses beautés, il est préférable d’y passer une journée complète, voire deux jours. Mais dans ce dernier cas, il faut savoir que les hébergements sur place sont très onéreux. Il peut être préférable de rentrer dormir à Hiroshima pour la nuit.

TAGS
RELATED POSTS

LAISSER UN COMMENTARIES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com